Le Monument de la Renaissance africaine

De l’œuvre du premier président Léopold Sédar Senghor à celle de Me Abdoulaye Wade, président de la République, force est de constater que l’enseignement à distance, entre « l’élève » et le « maître », ou l’héritage que le « fils » revendique et s’approprie, est loin de laisser indifférent la postérité… C’est le cas de ces deux monuments aux fortunes diverses…

Si nous parlons culture, ces deux grands présidents qui ne partagent pas les mêmes convictions politiques semblent partager la même sensibilité artistique et culturelle, même s’il est évident qu’il serait difficile de les classer dans une même catégorie.

Le premier, en l’occurrence Senghor, reconnu poète de renom et grand homme de culture, a très tôt traduit ses idées de diverses manières, dont ces grands projets et infrastructures culturelles que sont, entre autres, le Fesman, le Théâtre national Daniel Sorano, le défunt Musée dynamique, le monument de l’Indépendance…

0 Reviews

Write a Review

Read Previous

Le Sénégal

Read Next

La cascade de Dindéfélo, havre de fraîcheur au Sénégal oriental

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *